You are currently viewing <h1>Consulter un Orthoptiste, Spécialiste des Troubles Visuels</h1>

En plus d’un suivi ophtalmologiste, un bilan et une rééducation orthoptique peuvent être nécessaires afin d’améliorer votre confort de vue. Problèmes de trouble oculaire, de strabisme ou de fatigue visuelle… Faut-il consulter un orthoptiste ? Centre Optique répond à vos questions sur le rôle de ce professionnel de santé, spécialiste de la rééducation des yeux.

Qu’est-ce qu’un orthoptiste ?

L’orthoptiste est un professionnel paramédical spécialisé dans la prise en charge des troubles visuels. Orthoptie signifie littéralement “œil droit”. Il travaille en partenariat avec l’ophtalmologiste afin de rééduquer les yeux et intervient aussi pour pratiquer les mesures de la vue préalables à la consultation ophtalmologique. L’orthoptiste réalise des dépistages et des examens structurels et fonctionnels de la vision binoculaire et de la motricité oculaire. Il vous accompagne au cours de séances de rééducation afin d’optimiser le travail coordonné de vos yeux.

L’orthoptiste peut aussi, en collaboration avec l’ophtalmologue, demander à l’opticien de mettre en place des outils de traitements tels qu’un press-on, des prismes, le port de 2 lunettes alternées. Il participe ainsi à l’amélioration de la vue de votre enfant.

A quel âge consulter ?

L’orthoptiste peut être consulté pour corriger les troubles visuels et ce sans limite d’âge. La rééducation se fait aussi bien chez un nourrisson, un enfant, un adulte ou encore une personne âgée.

Chez un bébé, les pédiatres, ophtalmologistes ou autres médecins, peuvent suspecter ou observer des problèmes de vision et demander un bilan orthoptique. Nous recommandons également aux parents d’observer leur enfant et en cas de doute, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec votre médecin ophtalmologue. Si un trouble est repéré, le patient sera orienté vers un orthoptiste afin de savoir si un bilan et une rééducation sont nécessaires.

Quand et pourquoi consulter ?

Vous pouvez repérer les signes qui pourraient vous amener à envisager de réaliser un bilan orthoptique pour vous ou votre enfant.

Par exemple, si votre bébé semble indifférent à la lumière ou ne réagit pour aux jouets que vous lui montrez. Plus grand, si votre enfant a des difficultés d’apprentissage dans la lecture ou s’il se tient trop prêt de ses cahiers ou de ses livres. Toutes ses attitudes sont des signes qui doivent vous amener à consulter. Si vous vous apercevez que son œil tourne, le soir ou même dès le réveil, il vous faut absolument prendre rendez-vous avec un ophtalmo pour réaliser le bilan par la suite.

Enfin chez l’adulte, il est conseillé d’aller consulter un orthoptiste si vous présentez un des troubles suivants :

  • un strabisme, problème de parallélisme des axes visuels ;
  • une diplopie (vision double) ;
  • des vertiges ou des troubles de l’équilibre ;
  • une vision trouble ;
  • des maux de tête ;
  • une fatigue visuelle ;
  • des larmoiements ou des picotements oculaires ;
  • les yeux rouges ;
  • une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Quelles pathologies sont prises en charge ?

L’orthoptiste intervient pour soulager le patient des symptômes que nous avons vu ci-dessus et plus largement : fatigue liée à l’utilisation fréquente des écrans, douleurs posturales, problème de vue non ou mal corrigé, etc. Chez le jeune patient, l’orthoptiste prend aussi en charge les problèmes d’amblyopie « œil paresseux ». La réadaptation orthoptique intervient aussi pour les personnes atteintes de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) afin de les aider à optimiser leur vision périphérique.

Comment se déroule une consultation ?

Avant de vous rendre chez l’orthoptiste, une prescription médicale de « bilan orthoptique » est nécessaire, celle-ci pourra être établie par votre médecin généraliste, votre ophtalmologue ou un autre spécialiste comme le pédiatre par exemple.

La consultation débute généralement par un entretien, un test d’acuité visuelle et un bilan orthoptique. Ces différents examens permettent d’évaluer les capacités de la fonction visuelle du patient afin de déterminer la ou les causes de ses problèmes et de choisir la rééducation la plus adaptée.

A la suite de cette première consultation, l’orthoptiste passe dans un second temps à la phase de rééducation, aussi appelée « gymnastique des yeux ». La rééducation se déroule le plus souvent sous forme d’exercices qui permettent de remuscler les yeux ou de corriger un déséquilibre binoculaire. La séance d’orthoptie peut durer de 20 minutes à 1 heure. Selon le traitement et la pathologie, il faut compter entre 10 et 20 rendez-vous, une à plusieurs fois par semaine. Évidemment, la participation active au traitement est un facteur important d’amélioration pour le patient.